LE POUVOIR DE LA GRATITUDE

On t'a sûrement déjà parlé du pouvoir de la gratitude. Voir, reconnaître, célébrer et remercier la Vie Pour les moments habités par la Joie, Les personnes qui te font ressentir appartenir quelque part. Celles qui se taisent lorsque tu n'en peux plus de lutter, et dont la Présence loyale se passe de paroles. Celles qui, généreuses, partagent leur bonheur de vivre autant que leurs chagrins. Combien de fois as-tu remercié la Vie pour ceux qui t'élèvent, te chérissent, te renforcent en dépit de la distance ou des épreuves de la vie? Voir, reconnaître, célébrer et remercier la Vie Pour la nourriture dans ton assiette Le toit au-dessus de ta tête Un petit coin de verdure à cultiver Un monde riche et fascinant à explorer Une Nature accueillante et nourricière au sein de laquelle te ressourcer. Tu as peut-être songé ce jour, à remercier La musique, ton livre, cette belle peinture et le temps qui s'est laissé rêver... Et puis ce corps...qui danse, qui rit, qui se blottit , qui se nourrit et se délecte, qui frissonne de plaisir, qui véhicule la Vibration de la Vie, qui enjambe l'existence à son rythme. Parfois passant, parfois pèlerin. Bouton de rose ou tournesol. Il est puissant le pouvoir de la gratitude lorsqu'on rassemble dans son Cœur tous ces moments de Bonheur. Mais...As-tu déjà pensé à tout ce que ce pouvoir pourrait transmuter

si, avec le Cœur, tu pouvais remercier ce que la vie te fait endurer ? Qu'est-ce que cela te fait de commencer par remercier ce qui en toi est brisé? Imagines-toi un instant célébrer et louer ce qu'en toi , tu as toujours rejeté ? Je remercie la peur qui m'habite depuis toujours Celle de ne pas convenir, de ne pas être à la hauteur, de ne pas appartenir à ce monde. Je remercie la peur de la Lumière car elle m'a poussée à reconnaître mon Ombre. Je remercie cette blessure d'Amour par laquelle je peux prendre mon Cœur et le tenir sur la main. Je remercie la solitude et les nuits remplies de larmes à attendre demain. Je remercie la soif, le manque, l'absence, l'attente, la désillusion et la violence de mes émotions. Je remercie mon destin, ce qui n'a pu être et ce qui fût en vain.

Gisela

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout